Soigner une rhinopharyngite

Sommaire

 

Vous avez le nez qui coule ? Vous toussez ? Vous souffrez peut-être d'une rhinopharyngite.

Découvrez les différentes méthodes pour soigner une rhinopharyngite.

Zoom sur les rhinopharyngites

Les rhinopharyngites, également appelées rhumes, sont des infections virales bénignes qui affectent les voies respiratoires supérieures. Elles sont courantes chez les adultes et les enfants, en particulier pendant la saison hivernale.

Qu'est-ce que la rhinopharyngite ?

La rhinopharyngite est une infection virale qui se caractérise par une inflammation des muqueuses du pharynx supérieur, également connu sous le nom de rhinopharynx. Cette inflammation survient en raison de l'action de différents virus, dont le rhinovirus, le coronavirus ou le virus respiratoire syncytial. La pathologie se propage généralement par contact avec des gouttelettes respiratoires infectées.

Les symptômes chez l’adulte et l’enfant

Les signes de cette infection sont similaires chez les adultes et les enfants. Ils comprennent :

  • l’écoulement au niveau de la gorge avec gêne et irritation ;
  • l’encombrement rhinopharyngé important ;
  • la fièvre ;
  • la dysphagie (anorexie brutale pour les aliments solides) ;
  • les rejets, les nausées ou les vomissements ;
  • la toux ;
  • l’obstruction nasale.

Chez les adultes, le rhume peut également s'accompagner d'un nez qui coule ainsi que d'éternuements fréquents.

Les causes de la rhinopharyngite

Les causes de la rhinopharyngite sont principalement liées à des infections virales. Cette infection est souvent déclenchée par le rhinovirus, un virus fréquemment responsable de l’infection virale des voies nasales. Son mode de propagation se fait par contact des gouttelettes infectées, ce qui en fait une affection fréquente, en particulier pendant la saison hivernale.

En outre, le rhume peut parfois être dû à des infections bactériennes, bien que cela soit moins courant. Les facteurs de risque incluent une exposition accrue aux infections, un système immunitaire affaibli et des conditions environnementales favorables à la propagation des virus et des bactéries.

La durée moyenne d'une rhinopharyngite varie, mais elle est généralement de quelques jours à une semaine. Les complications de santé, bien que rares, peuvent inclure des otites, des sinusites ou d'autres infections liées à la respiration. Il est essentiel de consulter un médecin généraliste en cas de complications ou si la pathologie persiste.

Les méthodes suivantes vous aideront à soulager les symptômes de la rhinopharyngite et à guérir plus rapidement.

Bon à savoir : Chez les enfants d’un âge compris entre 3 et 7 ans, mettez en place le traitement aussi vite que possible, car des répétitions de cette maladie (en particulier si les signes sont sévères) sont susceptibles de se compliquer en sinusite dans 10 % des cas.

Lire l'article

Méthode 1 : Soigner un rhume avec un traitement médicamenteux

  • Si votre enfant a de la fièvre, donnez-lui du paracétamol. Pensez à le faire boire suffisamment et découvrez-le.
Consulter la fiche pratique
  • Si votre nez est bouché :
    • sprays à base d'eau de mer (chez les enfants) ;
    • sprays à base d'huile essentielle (chez les adultes) ;
    • sprays avec vasoconstricteurs (chez les adultes) : attention à ces sprays qui ont des effets secondaires.

Demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin afin d’en savoir plus sur le traitement.

Méthode 2 : Lavez et mouchez votre nez

Il est très important de laver correctement l’organe olfactif pour éliminer les sécrétions et faciliter la respiration, notamment chez le nourrisson et l'enfant. Il s’agit d’un traitement simple et efficace que vous pourrez appliquer à votre nouveau-né de la manière suivante.

Le nouveau-né et l’enfant

  • Le lavage de nez d’un bébé ne doit jamais être effectué la tête en arrière, car la solution descendrait dans sa gorge.
  • Placez votre nouveau-né en position allongée, la tête inclinée sur le côté.
  • Mettez du sérum physiologique à l'aide d'une dosette dans une des narines.
  • Utilisez ensuite un mouche-bébé pour aspirer les sécrétions.
  • Recommencez de la même façon pour l'autre narine.
Consulter la fiche pratique

L'enfant

  • Placez votre enfant en position assise ou debout.
  • Mettez-lui du sérum physiologique ou utilisez un spray à base d'eau de mer.
  • Faites-le se moucher.

Méthode 3 : Soigner la maladie avec les plantes

Remarque : les plantes en infusion s'utilisent surtout chez les adultes et les enfants de plus de 15 ans pour lutter contre le rhume.

Le sureau

Les fleurs de sureau sont utilisées pour apaiser les irritations de la gorge et de la bouche. Vous pouvez le prendre :

  • En gélules : prenez une gélule 3 fois par jour.
  • En infusion : mettez 2 cuillères à café de sureau pour une tasse d'eau pendant 5 à 10 minutes ; buvez 1 à 3 tasses par jour.
Consulter la fiche pratique

L'échinacée

L'échinacée stimule et renforce le système immunitaire. Cette plante est très efficace en cas de maladies de la sphère ORL (et en prévention puisqu’elle pourrait réduire de 58 % le risque d’attraper un rhume). Prenez-la :

  • en infusion : 2 cuillères à café pour une tasse d'eau pendant 5 à 10 minutes ; buvez 1 à 3 tasses par jour.
  • en gélules : 3 gélules par jour (mais assurez-vous de consommer au moins 400 mg de principe actif par jour.

Il est important de démarrer la supplémentation le plus vite possible, dès l’apparition des premiers signes, et de la prolonger pendant 7 à 10 jours.

La marjolaine

La marjolaine est un anti-inflammatoire très utile dans le traitement des rhinopharyngites et autres affections respiratoires.

Prenez-la en tisane 1 à 3 tasses par jour.

Le pin

Le pin est un excellent décongestionnant dans les affections respiratoires comme le rhume. Il a un effet anti-inflammatoire et stimulant du système immunitaire.

Prenez en infusion une cuillère à café de bourgeons de pin pour une tasse d'eau.

Faites infuser à couvert et buvez 1 à 3 tasses par jour.

Bon à savoir : toutes ses plantes à l’action anti-inflammatoire peuvent être complétées par l’argent colloïdal. Il se prend à raison de 6 cuillerées à soupe par jour pendant 7 jours (comme un antibiotique), puis 3 cuillerées à soupe par jour pendant 7 jours supplémentaires, puis 1 cuillerée à soupe par jour jusqu’à disparition des symptômes. Pensez à consulter un médecin pour en savoir plus.

Méthode 4 : Utilisez les huiles essentielles contre la rhinopharyngite

L'huile essentielle de thym à feuilles de sarriette

Le thym est très efficace dans le traitement d’un rhume.

  • Utilisez-le par voie orale (toujours en association à une huile essentielle protectrice hépatique comme l'huile essentielle de romarin) :
    • Chez l'adulte : une goutte sur un sucre ou dans une cuillère à café de miel 3 fois par jour pendant 5 jours.
    • Chez l'enfant de plus de 6 ans : une goutte 2 fois par jour pendant 5 jours.
  • Vous pouvez utiliser cette huile essentielle en association avec l'huile essentielle de ravinstara (une goutte 3 fois par jour pendant 7 jours).

L'huile essentielle de tea tree

Le tea tree est un anti-infectieux majeur des voies de respiration..

Utilisez-le par voie orale :

  • Chez l'adulte : 2 gouttes 3 fois par jour.
  • Chez l'enfant de plus de 6 ans : 1 goutte 3 fois par jour.

L'huile essentielle de ravinstara

Le ravinstara est un antiviral et un stimulant immunitaire remarquable.

Chez l'enfant, cette huile essentielle agit en synergie avec l'huile essentielle de bois de rose.

Utilisez 3 gouttes d'huile essentielle de chaque dans une cuillère à café d'huile végétale de macadamia, en massage du dos et du thorax, 2 fois par jour.

L'huile essentielle d'eucalyptus radié

L’huile essentielle d’eucalyptus radié est expectorante, fluidifiante et décongestionnante pharyngée. Elle possède des propriétés antibiotiques et anti-inflammatoires. Vous pouvez la prendre :

  • Par voie orale :
    • Chez l'adulte : 2 gouttes 3 fois par jour sur un sucre ou dans une cuillère à café de miel.
    • Chez l'enfant de plus de 7 ans : 1 goutte 3 fois par jour sur un sucre ou une cuillère à café de miel.
  • En diffusion : une cuillère à café d'huile essentielle dans le diffuseur pendant 20 minutes 3 fois par jour.
Consulter la fiche pratique

Méthode 5 : Prenez de l'homéopathie pour soigner la rhinopharyngite

En fonction de vos symptômes, prenez 5 granules 3 fois par jour de :

  • Si écoulement nasal clair avec éternuements et aggravation par la chaleur : Allium Cepa 9 CH.
  • Après exposition au froid humide avec obstruction nasale : Dulcamara 9 CH.
  • Si écoulement jaunâtre, épais et visqueux : Hydrastis Canadensis 9 CH.
  • Si la congestion nasale prend une couleur jaune verdâtre, formant des croûtes dans les narines avec toux et expectoration : Kalium bichromicum 9 CH.
  • Si nez bouché surtout la nuit avec nombreux éternuements le matin au réveil : Nux Vomica 9 CH.
Consulter la fiche pratique

Conseils généraux pour soigner une rhinopharyngite

De manière générale, en cas de rhinopharyngite :

  • Évitez le tabac.
  • Aérez bien les pièces.
  • Utilisez une solution hydroalcoolique pour vous laver les mains et éviter la transmission.
  • Surélevez la tête du lit.
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique.
  • Humidifiez l'air.
  • Buvez des boissons chaudes comme de la tisane.
  • Consultez votre médecin.

Covid-19 ou rhinopharyngite : comment faire la différence ?

Pour distinguer le coronavirus de la rhinopharyngite, il est essentiel de comprendre les différences et les similitudes entre 2 deux maladies respiratoires.

La rhinopharyngite est une infection virale aiguë des voies respiratoires supérieures qui affecte principalement le nez et la gorge. Les symptômes courants du rhume incluent une toux légère, un nez qui coule, une légère fièvre et parfois une otite chez les enfants. Elle est plus fréquente chez les jeunes enfants et a généralement une durée moyenne de 3 à 4 jours. Les facteurs de risque comprennent le contact avec des personnes infectées et des conditions environnementales favorables à la propagation virale.

En revanche, le coronavirus de type Covid-19 est une pathologie respiratoire causée par le coronavirus SARS-CoV-2. Les symptômes peuvent être similaires à ceux de la rhinopharyngite, tels qu'une toux, une fièvre légère et une congestion nasale, mais elle peut également entraîner des problèmes de santé plus graves, notamment des complications pulmonaires. La période d'incubation du Covid-19 est plus longue que celle du rhume, généralement de 3 à 5 jours, mais pouvant aller jusqu'à 14 jours.

Si vous présentez des symptômes respiratoires, il est essentiel de consulter un médecin généraliste ou un spécialiste ORL pour obtenir un diagnostic précis, surtout en période de pandémie de Covid-19. Les tests de dépistage, tels que les tests PCR, peuvent aider à différencier ces affections et à prendre les mesures appropriées pour protéger votre santé et celle de votre entourage.

Ces pros peuvent vous aider