Comment soigner une rhinite

Sommaire

 

La rhinite est le nom médical de différentes inflammations et irritations de la muqueuse du nez. Elle peut apparaître à la suite d’un rhume ou d’une réaction allergique qui fragilise la santé. Elle affecte la muqueuse nasale, peut être provoquée par une allergie et peut durer parfois plus longtemps qu’un rhume.

Votre nez coule ou est bouché, vous éternuez, vous souffrez probablement d'une rhinite. Il n’est pas nécessaire d’aller systématiquement chez le médecin généraliste ou ORL pour un diagnostic. Avant de voir un professionnel de la santé, vous pourrez essayer des traitements naturels ou médicamenteux sans ordonnance efficaces pour soulager et soigner votre rhinite.

Zoom sur la rhinite

Une rhinite est une inflammation aiguë ou chronique des voies aériennes supérieures, le plus souvent infectieuse ou allergique. Vous pouvez ressentir différents symptômes :

  • une congestion nasale ;
  • une rhinorrhée ;
  • une obstruction nasale ;
  • des éternuements ;
  • un écoulement oculaire ;
  • des démangeaisons du voile du palais ;
  • des douleurs au niveau des sinus frontaux.

Les causes de la rhinite

Les rhinites touchent de nombreuses personnes tout au long de l’année. Il peut s’agir d’une infection virale, causée par un virus tel que l’adénovirus et le rhinovirus. La maladie peut être provoquée par une allergie, après une exposition à des allergènes à des périodes spécifiques de l’année, principalement au printemps et en automne.

En effet, les personnes qui font des allergies au pollen peuvent souffrir d’une réaction inflammatoire de la muqueuse du nez. Encore appelées rhume des foins, ces allergies saisonnières affectent la santé du système respiratoire. Il en est de même pour les personnes souffrant d’une allergie aux chats ou d’une allergie aux acariens.

Ces maladies deviennent chroniques lorsque la personne en souffre continuellement. Une exposition continue aux allergènes et autres irritants peut causer des rhinites, pendant plusieurs mois. Il existe des traitements naturels pour venir à bout de cette maladie pouvant devenir chronique. Explications.

Prévenir les rhinites

Pour préserver votre santé, vous pouvez éviter une rhinite chronique en supprimant les facteurs responsables (surtout si votre rhinite est allergique) :

  • supprimez les plumes : remplacez vos oreillers, couettes, édredons ;
  • évitez les acariens : aérez bien vos chambres, évitez les tapis et moquettes, supprimez les peluches chez les enfants allergiques ;
  • évitez les facteurs généraux comme le froid, l'humidité et le tabac ;
  • dormez suffisamment : une étude a montré que les personnes dormant moins de sept heures par nuit ont presque 3 fois plus de probabilités de contracter un rhume que celles qui dorment plus de huit heures par nuit.
  • évitez de vous exposer aux allergènes comme le pollen ;
  • humidifiez l’air lorsque vous dormez pour éviter la congestion due au rhume.

Bon à savoir : L’échinacée pourrait réduire de 58 % le risque d’attraper un rhume et la vitamine C de 45 % (à raison de 1 g par jour).

Méthode 1 : Soignez la rhinite avec l'homéopathie

En traitement préventif

Un mois avant la date présumée si votre rhinite aiguë ou chronique est plutôt d'origine allergique, prenez 5 granules chaque soir au coucher de :

  • Apis 15 CH ;
  • Poumon Histamine 15 CH ;
  • Pollens 30 CH.

L'homéopathie : efficace en traitement aigu

L'homéopathie est un remède naturel, mais efficace pour soigner ces maladies, qu’elles soient causées par le pollen et autres irritants ou par un virus. En fonction des symptômes que vous ressentez, prenez 5 granules toutes les heures si :

  • l'écoulement est irritant avec un écoulement oculaire : Allium Cepa 9 CH ;
  • le voile de votre palais vous démange : Sabadilla 9 CH ;
  • vous ressentez une irritation au niveau des yeux et du nez : Kalium Iodatum 9 CH ;
  • l'écoulement du nez est non irritant avec un larmoiement irritant : Euphrasia 9 CH ;
  • l’émission nasale est non irritante avec éternuement : Nux Vomica 9 CH.

Vous pouvez compléter le traitement homéopathique avec de l’argent colloïdal à raison de 2 cuillerées à soupe par jour en cas de rhinite débutante ou de 3 cuillerées à soupe par jour en cas de rhinite chronique.

Consulter la fiche pratique

Méthode 2 : Prenez un traitement médicamenteux pour soigner la rhinite

  • Vous pouvez effectuer un lavage nasal plusieurs fois par jour avec du sérum physiologique pour diminuer l’inflammation.
Consulter la fiche pratique
  • Vous pouvez prendre du paracétamol à raison de 3 grammes par jour maximum.
  • Des médicaments contenant à la fois du paracétamol, un vasoconstricteur et un antihistaminique sont disponibles en pharmacie : cependant, attention à ces médicaments qui peuvent entraîner des effets secondaires importants.
  • Vous pouvez prendre des antihistaminiques pour soulager votre rhinite allergique : cétirizineloratidine, 1 comprimé le soir.
  • Des sprays nasaux vendus sans ordonnance à base de béclométhasone sont très efficaces pour soigner une rhinite.

Important : demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de prendre un médicament.

Méthode 3 : Utilisez les huiles essentielles contre la rhinite

L'huile essentielle de niaouli

L'huile essentielle de niaouli a des vertus antiseptiques et antivirales. Elle fonctionne en cas d’affection allergique ou virale.

  • Déposez 3 gouttes sur un mouchoir et respirez.
  • Répétez cette opération plusieurs fois dans la journée.

Bon à savoir : Si la rhinite aiguë ou chronique a une origine allergique, vous pouvez faire de même avec les huiles essentielles de camomille allemande, de camomille bleue ou d’estragon. Vous pouvez aussi prendre une goutte d’une de ces HE tous les quarts d’heure pendant 1 heure sur un support en cas de crise allergique : morceau de sucre roux, cuillerée de miel ou d’huile d’olive.

L'huile essentielle d'Eucalyptus Radiata

L’HE d’Eucalyptus Radiata favorise les fonctions respiratoires et se révèle efficace en cas de rhume des foins ou autre affection chronique causée par des allergènes.

  • Vous pouvez l'utiliser de la même façon que le niaouli.
  • Vous pouvez également l’utiliser par voie orale : déposez une goutte sur 1 sucre ou dans 1 cuillère à café de miel, 3 fois par jour.

Réalisez un mélange d'huiles essentielles

  • Dans un flacon de 5 ml, mettez :
    • 1,5 ml d'huile essentielle d'armoise ;
    • 1,5 ml d'huile essentielle de camomille romaine ;
    • 1,5 ml d'huile essentielle de tanaisie annuelle.
  • Prenez une goutte de ce mélange sur 1 comprimé neutre ou dans 1 cuillère à café de miel à chaque repas.
  • Versez également quelques gouttes sur un mouchoir à respirer plusieurs fois par jour.

Mise en garde : l'utilisation des huiles essentielles est contre-indiquée chez les enfants de moins de 6 ans. Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant toute utilisation.

Utilisez les hydrolats en pulvérisation nasale

Moins puissants que les huiles essentielles, les hydrolats peuvent sans risque s’utiliser en pulvérisations nasales. Privilégiez les hydrolats de mélisse, de camomille romaine, de fleur d’oranger ou de bleuet qui exercent une action anti-inflammatoire. Ils soulageront efficacement l’irritation au niveau des yeux et du nez.

Consulter la fiche pratique

Méthode 4 : Soignez la rhinite en phytothérapie

Avant de solliciter un médecin généraliste ou ORL, vous pouvez compter sur les vertus thérapeutiques des plantes pour améliorer votre santé. Les plantes en infusion, tisanes ou gélules peuvent vous aider à soigner une rhinite.

À noter : Cette liste est non-exhaustive et d’autres plantes médicinales ont récemment fait l’objet de travaux de recherches « expérimentales » et possèdent des propriétés réellement démontrées contre la rhinite comme l’astragale (Astragalus membranaceus), la nigelle de Damas (Nigella damascena), le patchouli (Pogostemon cablin) ou encore la périllaou Shiso (Perilla frutescens).

Le thym

Le thym vous permet de dégager vos voies respiratoires à la suite d’une infection virale ou une affection allergique.

  • En infusion : 2 cuillères à café pour une tasse d'eau pendant 5 à 10 minutes : buvez 1 à 3 tasses par jour.
  • En gélules : une gélule matin, midi et soir.
  • En inhalation avec une tisane de thym : 3 inhalations par jour.
  • En sirop contre l’ensemble des symptômes de la rhinite chronique allergique : 1 cuillerée à café de sirop de thym riche en antioxydants naturels, matin et soir, pendant 2 mois.
Consulter la fiche pratique

Le sureau

Le sureau est très connu pour soulager les affections respiratoires.

  • En infusion : 2 cuillères à café pour une tasse d'eau pendant 5 à 10 minutes : buvez 1 à 3 tasses par jour.
  • En gélules : 3 gélules par jour.
Consulter la fiche pratique

L'ortie

L'ortie permet de diminuer les symptômes de votre rhinite.

  • En infusion : mettez 2 cuillères à café d'ortie dans 100 ml d'eau bouillante et laissez infuser 10 minutes ; buvez 3 tasses par jour.
Consulter la fiche pratique

L’échinacée

En cas de rhume, l’échinacée aide à diminuer les sécrétions (mucus) et à atténuer la sévérité des symptômes de 23 % quand elle est prise dès les premiers symptômes et pendant au moins 8 jours.

Vérifiez simplement que le produit que vous prenez contient bien une dose quotidienne d’au moins 400 mg par jour.

Le ginkgo

Un extrait de ginkgo biloba améliore la perte de l’odorat causée par la rhinite allergique. Il permet aussi de meilleurs résultats sur la rhinite causée par un allergène, en association avec un médicament déjà de référence, la dexaméthasone.

Prendre une ampoule de 15 ml/j d’extrait fluide de feuilles de ginkgo riche en ginkgolides pendant 3 à 6 semaines.

Le ginseng rouge coréen soulage les éternuements

Le ginseng rouge coréen (Panax ginseng) soulage les personnes affectées par une rhinite allergique en améliorant avec beaucoup d’efficacité leur rhinorrhée (éternuement), leurs démangeaisons nasales et leurs démangeaisons oculaires.

Prendre une cuillerée d’extrait de ginseng rouge riche en ginsénosides (1g environ), dans une tasse d’eau chaude, 1 fois par jour pendant 3 à 6 semaines.

La réglisse

Par irrigation nasale (lavage nasal), la réglisse soulage l’ensemble des symptômes des personnes affectées par une rhinite allergique : la rhinorrhée, le nez bouché, le prurit nasal, l’écoulement post-nasal et les troubles olfactifs.

Pratiquez un lavage de chaque narine à partir d’une décoction refroidie de rhizome de réglisse, 1 fois par jour pendant 3 à 6 semaines.

Quand consulter votre médecin ?

Vous devez consulter votre médecin qui, après diagnostic, vous donnera un traitement approprié pour soigner votre rhinite dans les cas suivants :

  • si vous avez essayé ces remèdes naturels et que votre rhinite n'est pas soulagée ;
  • si vous ressentez une douleur au niveau des sinus ;
  • si vous avez de la fièvre (il ne s'agit probablement pas d'une rhinite) ;
  • si vous souffrez d'autres problèmes médicaux notamment respiratoires comme l'asthme.

Cette maladie peut être prise en charge par un médecin généraliste, un médecin allergologue ou un spécialiste ORL. Cependant, il est recommandé de demander d’abord l’avis du généraliste. Le médecin vous posera quelques questions et fera des tests pour déterminer s’il s’agit d’une infection virale ou d’un problème allergique.

Ces pros peuvent vous aider