Otite : complication fréquente du rhume

Sommaire

Un banal rhume précède souvent une otite moyenne. Il s’agit d’une infection ou une inflammation de l’oreille, très fréquente. C’est souvent par un conduit, la trompe d'Eustache, que les virus ou les bactéries remontent vers l’oreille moyenne, à la suite d’un rhume, d’une angine ou d’une pharyngite (mal de gorge).

Cette infection touche surtout les enfants. Elle se traduit généralement par une douleur dans l’oreille. Qu’elle soit d'origine virale ou bactérienne (70 % des cas), elle guérit spontanément en quelques jours dans l’immense majorité des cas.

Causes de l'otite

Les otites sont le plus souvent la conséquence d’une infection virale, qui se manifestent de prime abord par un rhume, une angine ou une pharyngite. Puis, du fait de l’écoulement nasal, les virus peuvent atteindre l’oreille moyenne. Jusqu'à 70 % des cas, une infection bactérienne vient compléter l’infection virale.

Elles peuvent également être causées par une variation de pression. Dans ce cas, elles sont appelées « otites barotraumatiques ». Ces affections surviennent après un déséquilibre rapide de pression en altitude ou lors d’une plongée sous-marine.

Lorsque l'arrière-nez s'encombre à l'occasion d'un rhume, la trompe d'Eustache se bouche. Les sécrétions stagnent et finissent par s'infecter. L'otite moyenne se constitue.

Pus et sérosités refluent vers le tympan qui résiste, se tend et bombe jusqu'à céder dans certains cas. C'est alors l'otorrhée spontanée qui peut calmer spontanément les violentes douleurs de l'otite.

Quels symptômes ?

Chez l’enfant, et surtout chez le nourrisson

Les symptômes d’otite aiguë peuvent parfois être trompeurs. Voici les plus communs :

  • fièvre, souvent élevée ;
  • douleurs à une voire aux 2 oreilles : un signe qui peut vous alerter est que l’enfant se touche fréquemment l’oreille ;
  • pleurs, irritabilité et difficulté à s’endormir ;
  • manque d’appétit ;
  • fluide qui s’écoule de l'oreille ;
  • baisse de l’ouïe : l’enfant ne réagit pas aux sons trop faibles ;
  • troubles digestifs (diarrhée, vomissements) chez certains enfants.

Attention : les otites séreuses peuvent parfois passer inaperçues, car elles ne causent pas de douleur vive. Le symptôme principal est la baisse de l’écoute, qui peut causer un retard de langage chez l'enfant. Elles sont fréquentes chez les enfants entre 3 et 6 ans. Si vous notez que votre enfant a des problèmes d'audition, parlez-en immédiatement à son médecin.

Chez l’adulte

Les symptômes les plus courants de l'otite chez l'adulte sont :

  • une douleur pulsatile dans l’oreille, c'est-à-dire rythmée par les battements du cœur, pouvant se répercuter jusque dans la tête ;
  • une impression d’oreille bouchée qui gêne l'audition ;
  • un malaise global (baisse d’énergie, irritabilité, difficulté à dormir, perte d’appétit, etc.), avec parfois une fièvre importante ;
  • des bourdonnements d’oreilles ;
  • dans certains cas, un écoulement par le conduit de l’oreille de sécrétions jaunâtres (signe d'une perforation du tympan) ;
  • des vertiges et une perte d’équilibre.

Mesures préventives

Plusieurs mesures basiques peuvent s'appliquer préventivement :

  • se laver les mains très fréquemment : c'est le principal moyen de prévenir le rhume qui peut mener à l'otite ;
  • éviter le tabagisme passif et fuir les endroits pollués.
  • choisir autant que faire se peut un autre mode de garde que la vie en collectivité pour votre enfant (garderie, crèche) très propice à la contagion aux rhumes ou autres infections des voies respiratoires ;
  • privilégier l'allaitement au sein qui renforce les défenses immunitaires du bébé et qui fait aussi en sorte que la trompe d’Eustache se bloque moins facilement ;
  • donner le biberon correctement : le bébé doit être installé dans une position plus verticale qu’horizontale pendant qu’il boit son biberon ;
  • éviter l'usage d'une tétine ;
  • éviter les changements brusques de pression comme lors des voyages en avion ;
  • éviter les baignades pour ne pas faire entrer l’eau dans les oreilles au risque de causer des douleurs et des complications.

Bon à savoir : L'otite doit être soignée sans délai pour éviter toute complication. En effet, une otite moyenne qui passe à la chronicité peut se compliquer en une surdité.

Quel traitement ?

Cette maladie peut se résorber d’elle-même en quelques jours. Si ce n’est pas le cas après 2 jours, il faudra consulter un médecin pour des examens approfondis. Le spécialiste déterminera la nature du problème. En fonction du niveau d’infection, il proposera des médicaments tels que le paracétamol ou encore des gouttes auriculaires pour le traitement.

Le paracétamol

Les antalgiques comme le paracétamol sont généralement prescrits par les médecins pour soulager les maux au niveau des oreilles et de la gorge. Le spécialiste peut aussi prescrire de l’ibuprofène ou d’autres médicaments antidouleurs au-delà d’un certain âge.

Les antibiotiques

Chez les petits de moins de 2 ans, un traitement antibiotique peut également être prescrit par les médecins en cas de fortes douleurs qui ne diminuent pas après 2 jours. Au-delà, il est possible de s’en passer. Le professionnel peut proposer :

  • l’amoxicilline : comprimés ou buvable ;
  • l’acide clavulanique et l’amoxicilline : après 4 jours sans résultats avec l’amoxicilline seule.

La prise d’antibiotique doit être suivie jusqu’à la fin de la période préconisée par le médecin, même si les symptômes s’améliorent.

Les solutions auriculaires

L’utilisation de ces produits peut soulager la douleur et l’inconfort au niveau de la gorge et des oreilles. Ils peuvent contenir des antibiotiques ou un anesthésiant local. Si la goutte antibiotique est efficace en cas d’infection bactérienne, elle ne l’est pas si l’otite est d’origine virale. Les gouttes anesthésiantes peuvent calmer les sensations douloureuses en cas d’otites externes qui ne touchent pas le conduit auditif.

La désinfection des fosses nasales

Cette solution de désinfection du nez permet d’améliorer la capacité auditive du patient en dégageant les voies respiratoires. Elle est particulièrement recommandée pour les enfants qui n’arrivent pas à se moucher tous seuls. La désinfection du nez consiste à appliquer :

  • un spray à l’eau de mer ;
  • du sérum physiologique ;
  • un mouche-bébé ;
  • des solutions nasales.

Cette opération doit être effectuée après chaque repas pour désinfecter correctement le nez et la gorge.

La paracentèse

La paracentèse est une solution de dernier recours pouvant améliorer la santé auditive du patient, quel que soit son âge. Elle est réalisée par l’ORL sous anesthésie locale, avec l’aide d’un microscope. Il s’agit d’une petite chirurgie du tympan qui consiste à l’ouvrir par une fine incision. Le liquide présent dans les oreilles s’écoule et allège les oreilles. Dans certains cas, un aérateur transtympanique peut être installé après l’incision. Son rôle est de :

  • maintenir une ouverture dans le tympan ;
  • drainer le fluide contenu dans les oreilles ;
  • réguler la pression de l’air entre l’oreille moyenne et l’oreille externe ;
  • ventiler l’oreille moyenne.

Si certains aérateurs tombent d’eux-mêmes après quelques mois, d’autres doivent être enlevés par un professionnel. L’incision se ferme également toute seule.

Pour avoir toutes les clés contre l'otite, consultez nos autres contenus :

  • L'otite est particulièrement embêtante chez le nourrisson. Pensez donc à détecter et soigner son rhume au plus vite.
  • Votre rhume empire : Que faire en cas de fièvre ?
  • Les otites à répétition peuvent affecter votre audition. Pour retrouver une ouïe performante, rendez-vous sur notre site dédié : Appareil auditif.

 

Ces pros peuvent vous aider